Financer son projet immobilier

Un achat immobilier est financé grâce aux fonds propres (avoirs, épargne personnelle, prévoyance, etc.) et aux fonds étrangers provenant d’un établissement prêteur.

En règles générales, les banques exigent que l’apport en fonds propres représente au minimum 20% de la valeur du bien. De plus, les frais d’acquisition (env. 5% dans le canton de Vaud) ne peuvent pas être supportés par le crédit hypothécaire et font, par conséquent, partie intégrante des fonds dont l’acquéreur doit disposer en vue de réaliser son projet d’achat.

Lors d’une demande de prêt, le conseiller analyse la situation financière du futur propriétaire afin de déterminer sa capacité d’acquisition en prenant en considération les revenus effectifs, l’importance des fonds propres disponibles et des dettes courantes, la situation professionnelle, les garanties, les avoirs de prévoyance, (etc.). Dans une seconde approche, le bien à financer est analysé quant à sa valeur sur laquelle le prêt sera établi.

Les conditions de financement (durée, taux, amortissement, etc.) et le montage financier (apport, aspects fiscaux, nantissement, etc.) doivent aussi faire l’objet d’une réflexion et d’une discussion entre l’établissement prêteur et le futur acquéreur afin de trouver la solution optimale.

 

 

Nous vous accompagnons lors de votre demande de financement

Chaque situation est différente et chaque projet d’achat est unique. Il est ainsi vivement conseillé de comparer les différents produits du marché variant considérablement d’un établissement à l’autre.

Cependant, le temps important à consacrer pour ces démarches et la complexité du processus peut parfois décourager les futurs acquéreurs dans leur approche. Nous proposons ainsi à nos clients de les mettre en relation avec nos partenaires spécialistes en financement hypothécaire qui se chargent de tout en portant un regard neutre sur la situation afin de trouver les meilleures alternatives possibles.

 

N’hésitez donc pas à nous contacter sans engagement.